Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Je ne suis pas mon mental
Article mis en ligne le 1er septembre 2020
dernière modification le 2 juillet 2020

par Alain BOUDET


j’inspire les montagnes,
la pluie, les nuages et le vent
j’expire le système capitaliste et
le système communiste par le nez
l’air comme une vague entre
et sort de mon corps sans passer de frontières
le monde et moi ne sommes plus séparés
le monde et moi sommes un
le monde en moi
le moi dans le monde
le merle annonce mon entrée
avec un sifflement de 4 syllabes

tutututu


Je ne suis pas mon mental
Cathy Ko
illustrations de Emmanuelle Brisset
édité par la revue À L’INDEX
Collection Le Tire-Langue, 2020
12,00 €

Il y a, me semble-t-il dans le titre, une belle ambiguité. Ou un jeu de sens : "je ne suis pas mon mental", c’est à la fois la marque d’un dédoublement, et le refus de suivre une direction que le mental imposerait.

Notre guide, c’est un trousseau de clés et son usage dans l’aller-retour d’une journée scolaire. Quotidien. Machinal et pesant. Cloisonné. On ouvre des portes et on les referme. On passe de case en case. On est dans un format. L’organisation des lieux est aussi une organisation mentale que l’auteur, "maîtresse d’école", dénonce. Un enfermement liés aux systèmes, tant communiste que capitaliste (c’est elle qui le dit).

Il y a pourtant une porte sans serrure et sans clé. Un portail plutôt, qui ouvre sur un espace de liberté où l’auteur a quotidiennement ou presque rendez-vous avec des corneilles. Et c’est peut-être cela qui permet de vivre le reste et ses contraintes, sans être dupe et en ayant toujours le secret désir de cette liberté qui est celle des oiseaux : l’envol. Et celle aussi qui peut être celle des enfants : l’imaginaire. Dans le respect de l’enfant qui palpite aussi dans chaque adulte.

Alain Boudet