Le poème du mois
Article mis en ligne le 1er septembre 2021
dernière modification le 19 mai 2021

par Alain BOUDET

Pour que la poésie vous accompagne …
Un poème à lire et à entendre.

 

Nous aurons des matins clos derrière les
fenêtres couvertes de givre. Des vents rageurs
racleront les murs. Des silences étourdissants
napperont le jardin d’une neige semée d’étoiles
mortes. Le temps passera, long de ses heures
lentes, et, malgré tout, au coeur même de nos
sommeils, de notre lassitude, d’un futur invisible
à nos pas, nous aurons nos mains jointes, sans
même songer que préservé par cet amour,
germera le printemps.

 

Philippe Mathy
Veilleur d’instants
© L’herbe qui tremble, 2017

 

Écoutons Georges nous lire ce poème…

Veilleurs d’instants