Quelques mots d’Alain
Article mis en ligne le 26 août 2021

par webmaitre

D’un jour à l’autre

je ricoche ma vie

vers des ondes affaiblies

Viendra une heure

inattendue bien que certaine

où le rebond sera absent

L’heure où s’effaceront nos mots

Où commencera le silence.

Alain Boudet

Ici là, sur le rivage

Les Éditions de la Renarde Rouge, 2010

L’amitié qui se lit
de la main à l’épaule
ressemble aux mots qui n’ont pas d’âge

La lumière est sans faille

Le temps qui passe
reste sans prise

Rien ne s’efface
rien ne se brise
chaque visage est un sourire

Alain Boudet
Au coeur le poème
La vague à l’âme