Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Vivre m’étonne et marcher m’interpelle
Article mis en ligne le 1er février 2015
dernière modification le 23 janvier 2015

par Robert Froger
logo imprimer

Silence. Mélèzes. Joubarbes. Verticales des pierres. Saxifrages à fleurs multiples. Mousses. Lichens. Araignées des cailloux. Toiles. Insectes. Et moi. Présent. Encore un peu. Un jour. De plus. Je marche. J’essaie de ne rien déranger. Le moins possible. Peu de traces. Sans autre bruit que celui de ma respiration. Et du clignement de mes paupières. Si peu me retient. Je m’intègre en ce monde. Ce n’est pas si facile. Unique. Solitaire et solidaire. Comme un humain. Promis au torrent de fonte. Un petit. Tout petit. Surpris
 

Vivre m’étonne et marcher m’interpelle
Patrick Joquel
Images : Nathalie de Lauradour
Gros Textes, 2014
ISBN 978-2-35082-267-9
12,00 €

Le livre de Patrick Joquel commence par "Cependant..." comme s’il reprenait et continuait une conversation interrompue lors d’un de ses précédents ouvrages où il nous emmenait avec lui le long de ses chemins préférés du Mercantour ou d’ailleurs. On pense à "Un emploi du temps de chamois", éditions Clarisse, 2008, "17 vues du Mont Silence", éditions Donner à Voir, 2000 ou encore "Pudeur des brouillards", éditions L’Amourier, 2002.
Au début du livre, les mots klaxonnent au milieu de la ville et la civilisation puis, très vite, on "s’ensilence". L’auteur réfléchit et s’interroge, immobile puis marcheur, sur le sens des choses, sur le début et la fin du sentier, celui qu’il arpente et celui de la vie, la marche à suivre...
Pas de point à la fin de chaque paragraphe (un seul par page), comme pour prolonger le pas et inviter au partage, un mot restant suspendu au-dessus du vide, un pont tendu vers le lecteur.
Chaque paragraphe (sur la page de gauche) dialogue et silence avec un dessin (sur la page de droite) de Nathalie de Lauradour, dessins aux couleurs teintées de fragilité et de légèreté, en équilibre sur un fil, où la vie foisonne et funambule.
Patrick Joquel ponctue ses textes de mots ou expressions anglaises, comme pour appuyer son propos, ne pas se répéter mais poliment insister et jouer.
Et, de chemin en randonnée, on suit l’auteur et ses réflexions au milieu des saxifrages à fleurs multiples, gypaètes, mélèzes... Vous ne les connaissez pas ? Suivez le guide !

Robert Froger



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2017 © La toile de l’un - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.21