Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Écoper la lumière
Article mis en ligne le 1er juin 2016
dernière modification le 30 mai 2016

par Robert Froger
logo imprimer

Comment les choses

Sauront-elles
Nous dire

Qu’on peut
Leur laisser des secrets ?

Que c’est nous
Qui partons,

Du vent
Dans les mains...

Que ces ailes, qui trainent,
Sont les nôtres...

Et nous dire
Qu’elles demeurent, elles,

Demeurent
Pour transmettre, parfois
Nous hanter...

Jamais pour commander,
Ni dicter...

Jamais.


 

Écoper la lumière
Emeric de Monteynard
L’Arbre à paroles, 2015
ISBN 978-2-87406-602-3
13,00 €

Les poèmes d’Emeric de Monteynard sont, pour beaucoup, des questions, des questionnements. C’est parce qu’il avance qu’il s’interroge :
"La lumière n’est, ne naît / que là où tes pas te portent."
Cette lumière qui est l’apprentissage, mais l’héritage aussi, est présente tout au long du livre. La lumière pour voir, donc savoir où l’on va et comment on y va, avec le poids du passé et l’interrogation du demain. "Et combien de ces matins seront les tiens ?"
Il y a, tout au long du recueil, les bruits de la vie mais aussi beaucoup de silence, le silence de la peur, du doute, un silence qui résiste.
La lumière guidera vers l’autre, indispensable, qu’il soit disparu ou présent.
"On ne remplit que des mains ouvertes."
 

Robert Froger




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2017 © La toile de l’un - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31