Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Où nos ombres s’épousent
Article mis en ligne le 1er novembre 2016
dernière modification le 14 octobre 2016

par Alain BOUDET
logo imprimer

Je n’ai pas la douleur
Je n’ai pas le besoin
et je n’ai pas l’exil

J’ai juste perdu
celle que j’aimais.

Où nos ombres s’épousent
et
Poursuites
Stéphane Bataillon
Éditions Bruno Doucey, 2016
ISBN 978-2-36229-138-8
13,00 €

Ce livre, sous-titré "Vivre l’absence", est une réédition. Il est difficile d’écrire après la mort d’un proche. Plus encore peut-être quand il s’agit de celle de l’être aimé, perdu à un âge où la mort semble une obscénité. 
Dans ce livre, Stéphane Bataillon parle avec beaucoup de douceur de celle qui est partie. Avec beaucoup de pudeur du gouffre qui s’est ouvert. Le poème est la porte d’une forme de lucidité qui révèle que la mort de l’autre ouvre à une "présence fragile", et que pour l’accueillir, il faut une infinie douceur. Pas d’expression pathétique dans les mots de l’auteur. Pas de rejet, pas de désespoir sans fond. Plutôt une volonté de lier ce drame à ce et à ceux qui l’entourent. Un manière d’ouverture, aussi étonnant que cela puisse paraître.
Le livre publié en 2010 s’enrichit là d’un petit ensemble en prose qui éclaire le chemin du poète.

Alain Boudet



pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2017 © La toile de l’un - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.21