Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Le poème du mois
Article mis en ligne le 15 août 2017
dernière modification le 4 juillet 2017

par Alain BOUDET
logo imprimer

J’ai choisi pendant l’été de vous inviter dans mes carnets. Dans mon dernier chantier d’écriture. D’aller à la rencontre d’enfants d’ailleurs qui pour une grande part de leur vie, ne mènent pas une vie d’enfant.
Chaque quinzaine, du 1er juillet au 15 septembre, vous découvrirez un nouveau poème. 

 Luis
 (Colombie)


Des voitures
un feu rouge

Debout à la portière
Luis dépose un sourire
aussi clair qu’un printemps

C’est un vendeur des rues
qui ne vend pas les rues
mais tout ce que contient le sac sur son épaule

Il a les deux mains prises

Des lunettes bleues dans la main gauche
des lunettes blanches dans la main droite

Des bricoles de pacotille
pour un clin d’œil
pour un regard
pour qu’un instant nos yeux s’accrochent aux siens
à son sourire
à son attente

Lui prendra-t-on les bleues

ou voudra-t-on les blanches  ?

Réfléchir
mais pas trop
si l’on veut qu’à l’instant où le feu sera vert
il ait les deux mains libres

et offre son sourire…

© Alain Boudet, inédit
tous droits réservés

Et toujours ce poème de Joëlle Brière, en fil rouge pour l’été…

Je vous écris encore tenue par les pages d’un livre.
Un livre qui fut écrit et qui s’écrit encore avec moi.
Un livre qui s’écrira demain pour quelqu’un d’autre.
Il en est ainsi de toute lecture. Elle va avec qui va avec elle. Plus encore elle devient ce qu’on la fait devenir.
L’auteur et le lecteur sont le pair et l’impair de ce consentement de mots en convois
sur les pages.
L’un n’existant que parce que l’autre est là. L’autre ne s’augmentant que parce que l’un osa.
Parfois, dans les entrelacs de ce commerce solaire ils se rencontrent. Ils entament alors une frêle rivière.
Elle prolonge leurs songes et leur sang.
Ils en labourent les tumultes. Ils les éclairent d’un lit d’herbes, d’un cantonnement de pierres.
Et puis ils se regardent dans les feuillages de la chair.
Et ils entament un nouveau livre.

Joëlle Brière
Lettres sous silence
© La Renarde Rouge, 2007

 

 




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2017 © La toile de l’un - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.31