Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Les riches heures du cycliste ordinaire
Article mis en ligne le 1er septembre 2018
dernière modification le 8 juillet 2018

par Alain BOUDET
logo imprimer


DE JUSTESSE

Ce soir je sortirai du jour
par la porte de la sérénité
Au bord de la rigole
les feuilles d’un petit myosotis s’ébrouent
Je jui rends hommage
en réduisant ma vitesse
Professionnellement je l’avoue
ça n’a pas cassé des briques
ce que j’ai fait aujourd’hui
Mais là je viens de gagner ma journée


Les riches heures du cycliste ordinaire
Olivier Cousin
Gros Textes, 2017
978-2-35082-340-9
6,00 €

"La vie est simple" nous dit Olivier Cousin. Et l’écriture de l’auteur de ce livre l’est aussi. "…comme un tour de vélo" ajoute-t-il. Et ça, c’est plus inattendu. 

L’écriture poétique nous apparaît là comme la manière dont le poète enfourche sa bicyclette : sans souci de la performance. Une manière d’être présent aux lieux, d’adopter un point de vue qui devient point de vie, de traverser les espaces, d’aller vers…

Une manière aussi de faire moisson, d’être attentif à ce que dit le corps, de décanter ce que dit le monde, de sédimenter les images et tout ce qui peut faire sens. 

Un chemin pour tutoyer l’anodin, faire le vide autant que le plein, un comble pour celui qui carbure à l’huile de rotule. 

Et nous voici avec un petit livre surprenant parce que tout à fait inattendu. Le vélo comme centre d’intérêt, moyen pour le poète de parler de lui, des autres et des liens qu’il entretient avec eux. Une écriture teintée d’humour attentive au quotidien et qui tutoie parfois la dérision, histoire de ne pas se prendre au sérieux ce qui, finalement, est un vrai signe de sérieux.

Alain Boudet




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2014-2018 © La toile de l’un - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.89
Version Escal-V4 disponible pour SPIP3.2