Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
.Une image : …balise
Article mis en ligne le 16 mai 2018
dernière modification le 17 mai 2019

par Alain BOUDET

À l’occasion d’une formation autour de la poésie dans la circonscription de Sablé-sur-Sarthe (72) avec des enseignants de l’école maternelle et élémentaire, nous avons travaillé à partir d’une image. 
Collecte de mots, individuelle d’abord, puis collective par une mise en commun. Écriture personnelle ensuite avec le lexique rassemblé. Voici quelques-uns des écrits élaborés ces jours-là …

​Et si l’image vous inspire, Envoyez vos textes à La Toile de l’Un. Ils seront lus, et certains trouveront leur place sur cette page…



Image… balise


Reflets sur le port

Sur la houle des souvenirs
la solitude tend son miroir

Une ride tangue
et coule
comme un naufrage de la lumière.

Alain


Une bouée flotte, paisible
Alors qu’il dérive
Le reflet d’une plume dans une vaguelette
Ancre le poète, qui attend !
Et soudain, tel un repère
L’oiseau...

Anne-Sophie


Rien ne bouge

Le coeur soulevant
Les reflets de l’écho d’une douceur

Dehors, un oiseau voltige. Tranquille
Comme la vitre sous la pluie
Et sur le miroir la ride.

J’écris

Vincent


Les vaguelettes bercent
le poète qui dérive loin de la bouée.
Il s’éveille
 sans repère
 mais sans trouble
et attend
 paisiblement
que la plume qui chute
 rejoigne son reflet.

Philippe
Gilles


À la dérive,
Errance,
Tangue mon radeau de Solitude.

La houle de mes souvenirs naufragés
Ride le miroir de mon Âme.

CE nœud coulant,
Amarré,
Ancré
Nœud coulant…
… de notre Séparation.

Thierry


Calme et tranquille, le coeur tangue
Vers le port solitaire
La lumière ride la marée
Larguez les amarres
La houle dérive tous mes souvenirs

Vincent


Dans le vent léger, la plume vole...
Elle virevolte, voltige sur une branche et termine dans un nid
Pour créer un oreiller douillet et soyeux, un lieu de douceur.
 
Dans le port, un bouchon erre, tranquille...
Le reflet de la bouée flotte sur le miroir crée par la mer, solitaire, tel un souvenir de vacances...
Soudain arrive un radeau, accompagné de houle....
La bouée tangue, le noeud casse et elle part à la dérive telle une envie d’évasion...
C’est la séparation, le naufrage !
 
Rien d’autre que le calme...
Soudain, le reflet d’un oiseau qui voltige
Un vent léger qui se lève
La pluie qui brise le miroir de l’eau...
La tranquilité n’est plus !

Nathalie

SOIR d’ÉTÉ APRÈS L’ORAGE

Douce lumière
Reflet

d
e

 p
 l
 u
 i
 e

riorim ne erircÉ

Tanguer
Mais
L
 É
 G
 È
 R
 E
 M
 E
 N
 T
 tranquillement
Être au calme, par vent léger

… sinon rien

Thierry