Bandeau
La toile de l’un
Slogan du site
Descriptif du site
Cherchez la petite bête
Article mis en ligne le 30 septembre 2019

par Alain BOUDET

Le silvain


C’est un familier
des garde-mangers


Il aurait pu être meunier
ou pâtissier ou boulanger
lui qui de tout fait sa farine


Rien n’est trop cuit
rien n’est trop chaud
ni tropical
pour ce lutin des céréales
qui rêve de faire de grands festins
caché au fond d’un sac à pain
et de passer toutes ses nuits
blotti dans ta boîte à biscuits.

Cherchez la petite bête
Alain Boudet
Illustrations de Solenn Larnicol
Collection Graine de Mots
Éditions Rue du Monde, 2019
ISBN 978-2-35504-517-2
16,00 €

Avant d’ouvrir ce livre, faites bien attention car ça cigale et ça fourmille à l’intérieur... Tournez deux ou trois pages, vous verrez que ça carapace et ça carapat(t)e également... Poursuivez un peu plus loin, oui, oui, ça gendarme et ça demoiselle... Ouvrez bien l’oreille, parfois ça bourdonne et ça zonzonne...Retour ligne manuel
C’est qu’elles sont bien vivantes, les petites bêtes d’Alain Boudet ! Alertes même, promptes à se cacher vite fait quand on les dérange, presque cabotines quand on les observe avec discrétion. Certaines nous sont familières, comme l’abeille (qui) soupèse les parfums, ou le mille-pattes, petit tortillard matinal. D’autres nous étaient inconnues, elles ne le seront plus ! Nous pourrons évoquer devant nos ami(e)s ébahi(e)s, le gerris, insecte pédalo, et le silvain, qui de tout fait farine...Retour ligne manuel
Pour nous aider à mieux les identifier, les dessins de Solenn Larnicol font merveille : précis, colorés, chargés d’une forte empathie animalière, ils se glissent entre les pages et les mots du poète. Enfin, pour affiner notre connaissance, l’auteur a ajouté en italiques quelques infos d’ordre scientifique toujours bonnes à savoir...Retour ligne manuel
Les poèmes d’Alain sont courts, vifs, rythmés, musicaux, efficaces, à l’image de ses petites bêtes... En voici un pour vous mettre en appétit : La mite // Dans l’univers / des pull-overs // Dans les jerseys / les alpagas / les cachemires / les angoras / la mite monte // Pour la trouver / c’est très coton // La mite reste / sans perdre fil / incognito // Et elle laisse / en souvenir / un petit trou / dans ton maillot //

Jean-Claude Touzeil